Le démaquillage autrement

demaq2

Autrement pour moi j’entends!

D’ordre général j’utilise des cotons avec un démaquillant bi-phasé sur les yeux et une eau micellaire sur le reste du visage. Mais ces derniers temps j’ai eu envie d’essayer d’autres options, peut-être plus « douces ». Et ouai je suis une aventurière, la Indiana Jones des soins !

Le lait démaquillant Clarins

Ce genre de produit est pour moi carrément régressif puisqu’il me rappelle ceux de ma mère. Je me rappelle le soir la regarder se nettoyer le visage avec ce genre de produit et l’odeur crémeuse qui embaumait toute la salle de bain. Par conséquent, tel un bon rat de laboratoire ayant subit du renforcement positif, en utilisant ce lait je me sens dans un cocon de douceur pas croyable… Plus paisible que moi à ce moment là tu meurs! Malgré ce côté adoucissant et rafraîchissant absolument génial, je dois admettre que le démaquillage en lui-même n’est pas parfait. Mon test ultime étant de passer un coton imbibé d’eau micellaire après pour voir s’il reste ou non du fond de teint. Ici je te le donne en mille: c’est le cas. Je suppose qu’en insistant je pourrais en venir à bout mais si c’est pour vider un demi flacon en une fois et me frotter 36 cotons sur la face je perdrais le côté « douceur » de la manoeuvre d’origine vois-tu? Ma solution: je l’utilise les jours où je ne porte pas de fond de teint, il nettoie parfaitement tant que tu n’es pas tartinée copieusement de fond de teint. Et puis comme ça je garde quand même ce pur moment de plaisir dans ma routine…

La crème démaquillante waterproof

Ici j’ai celle d’Isomarine que j’adore mais qui peut être une plaie à trouver, il faut pour ça se rendre dans un spa en Bretagne ou connaître quelqu’un qui en vend personnellement. Bref, ce que je vais dire ici s’appliquera de toute façon à la majorité des crèmes démaquillantes. Je crois. Déjà il faut savoir que ça à un côté très « cracra »et que -par conséquent- j’adore! Elle n’est vraiment pas assez loin l’époque où j’adorais jouer dans la boue et me salir. Il suffit d’en frotter une noisette entre le bout de ses doigts puis de frotter doucement ses yeux avec, le tout à sec. Ca fait fondre le maquillage en un temps record et ce n’est pas agressif du tout puisque la texture est très grasse, on a plus l’impression de se faire un massage qu’autre chose. Une fois que tout le mascara (et le reste) est bien décollé et que l’on ressemble donc à un bon gros panda des familles (pour le gros cela dépend de ta morphologie)(pour moi c’est assez bien adapté en ce moment) il suffit d’humidifier un coton avec de l’eau et de le passer délicatement là où la panda-attitude sévit. Certes là encore on utilise du coton mais normalement c’est les doigts et la crème qui ont fait tout le travail de décollage du maquillage donc pas besoin d’y aller comme une barbare! Non mais parce que je te connais. Cette technique est imparable et passe même haut la main le test micellaire de l’ultime, pour moi c’est un sans faute.

La mousse hydro-démaquillante Clinique

Bon déjà avoues que le nom est méga stylé! Les gars du marketing ont du se creuser sacrément le ciboulot pour accoucher d’un nom pareil. En tous cas il faut croire que sur moi ça a fait son petit effet car autant te dire que j’étais plus qu’intriguée. Et alors, je suis con-quise! C’est tellement crémeux et riche que j’ai l’impression de me démaquiller au beurre corporel The Body Shop au karité. Du coup je ne comprend pas du tout le terme de « mousse » car de mon côté je n’ai rien constaté qui ressemble de près ou de loin à de la mousse. Je galère souvent à le rincer complètement mais c’est parce que j’en utilise à chaque fois beaucoup plus que nécessaire. J’adore fois mille le fait qu’on puisse se démaquiller sous la douche avec, et surtout… son efficacité. Il ne reste absolument RIEN sur ma peau après son passage c’est génial et ça arrive assez peu souvent pour être notifié. A terme (c’est à dire quand je ne serai plus dans mes valises)(si ça arrive un jour haem) j’aimerais en avoir toujours un tube dans ma douche pour toutes ces fois où je commence à me doucher et réalise que j’ai oublié de me démaquiller…

Voilà donc 3 très bonnes découvertes dans l’ensemble. L’inconvenient des 3 c’est qu’ils ne s’occupent que d’une seule partie du visage. La Indiana Jones en moi ne veut pas en rester là, ma prochaine aventure démaquillesque sera donc l’huile! Suite au prochain épisode 😉

Charlie ❤︎

Publicités

3 réactions sur “Le démaquillage autrement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s