Top 20 des trucs qui tuent la race de sa grand-mère quand on fait un stage de danse en Transylvannie #improbable #titrelong

 

L’été dernier me voilà partie vers l’Est, en route pour un camp de danse et de folklore hongrois avec ma meilleure amie et sa sœur. Ne me juges pas, chacun vit ses vacances comme bon lui semble et crotte de perdrix.

Cette remise en contexte faite, voici cher lecteur un petit bilan de ce qui va le plus me manquer de cette expérience de ouf malade :

·        Le mélange incroyable entre les personnes de différents âges… Des mamies et des papis qui dansent avec des enfants, des ados avec des adultes, tous ces inconnus réunis autour d’une passion commune, un lien plus fort que tout: la danse.

 

     Même les niveaux se mélangent, les plus forts prennent le temps d’expliquer et de guider les plus nuls, ils s’adaptent à leur niveau avec plaisir. Moi j’ai eu du mal à danser avec des forts, bon en même temps faut pas trop leur en demander non plus, la générosité a ses limites !

 

·         La surprise alimentaire de découvrir de nouvelles choses dans ton assiette à chaque repas

 

     TADAAAAM !! Gras de porc, choux bouillis, brioche rance et substance non-identifiée pour le petit déj’ ! Allez, régales toi hein et bon appétit !

 

·         La tête ahurie des gens quand ils se demandent ce que tu es venue foutre ici

 

     Et la fierté dans leur regard quand ils comprennent que c’est parce que tu aimes réellement leur culture et pas que tu as atterri ici par erreur, par hasard ou sous une menace quelconque.

 

·         La vue panoramique sur toute la vallée invraisemblable de charme et de beauté

 

     Même la grosse scierie et les pochtrons du coin rajoutent un peu de piquant à ce décor jardin d’Edenesque.

 

·         Le hongrois qui est quand même une langue sacrément intéressante

 

     Incompréhensible, inaccessible, funky, mais intéressante.

 

·         La vie en communauté

 

     Moi qui ai toujours envié les grandes familles, je sais enfin ce que ça fait ! A part l’attente interminable à la file des repas quand tu crèves la dalle, c’est plutôt sympathique ma foi.

 

·         Les tresses incroyables dans les cheveux de TOUTES les filles du coin

 

     Non mais sérieusement comment est-ce possible ? Sont-elles nées comme ça ? Sont-ce leurs bras qui sont amovibles ou leur tête qui pivotent à 180° pour être capables de telles prouesses capillaires ? Est ce dans les gènes hongrois que d’être capables de coiffures si compliquées et magnifiques ? Quand je vois ma tignasse je me dis que j’aurais mieux fais de naitre un poil plus à l’est.

 

·         La prof de danse tellement aimante et maternelle

 

     Qui te prend le visage à pleines mains et te dépose de gros bisous sur les joues, se retient de rire quand tu danses et te regarde avec des yeux attendris quand elle comprend que tu es en train de faire ton max.

 

·         Les gens qui ressemblent à des elfes dans tous les coins

 

     Ce qui te donne la franche impression d’être dans un fuckin’ conte de putain de fées.

 

·         Les hommes grands et costauds qui te font voler quand tu danses

 

     Oui même s’ils sentent souvent la transpiration, l’envol et les pieds qui décollent du sol pendant plusieurs minutes prime sur toute agression olfactive. Saches-le.

 

·         Voir ma meilleure amie chaque jour

 

     Parce qu’il n’y a pas de meilleure compagnon d’expérience insolite !

 

·         Le million de fous rires que l’on a eu

 

     Si les côtes étaient des muscles je serais Hulk à l’heure qu’il est.      
 

 

·         Dormir avec une trentaine d’inconnus qui le sont de moins en moins

 

     Ronfler, péter, baver les uns devant les autres ça rapproche, quoi que l’on en dise.

 

·         Apprendre autant de choses sur moi-même

 

     L’une d’elle étant que je n’ai besoin ni d’alcool ni de courage pour m’ouvrir aux autres, danser toute la nuit avec toutes sortes d’inconnus, de rire et chanter à tue-tête des chansons que je ne comprend pas et me foutre royalement du regard des autres. Comprendre en fait que mon état naturel est assez gênant en public et qu’il va falloir que je renouvèle ce genre d’expérience pour pouvoir me laisser aller à ma nature profonde.

 

·         La musique qui ne s’arrête jamais….

 

     A tel point que des mois plus tard je l’entends encore raisonner dans ma tête… C’est ça ou j’ai oublié de prendre mes cachets ?

 

·         Le mal aux pieds après des heures et des heures de danse

 

     Faut dire que danser plus de 8h par jour en spartiate achetée en promo à la halle aux chaussures c’est quand même sacrément con.

 

·         Le croquant des pop corn du petit monsieur posté stratégiquement devant la salle de danse/salle des fêtes

 

     Même s’il refuse d’admettre que tu ne comprend pas sa langue et te répète mille fois sa phrase de plus en plus lentement comme si tu allais quand même bien finir par la comprendre n’exagère pas tu pourrais quand même faire un effort…   -_-

 

.    Le bonheur de prendre une douche malgré sa température et le parcours du combattant pour y parvenir.

 

     On n’apprécie pas assez le confort que l’on a quand on l’a, je l’ai toujours dis !

 

·         La découverte de tout, tout le monde et tout le temps

 

Le fait de vivre quelque chose d’unique et d’inédit, le fait de se sentir vivant pour de vrai, tout simplement.

 

 

 

 475 bisous!!

 

 

 

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s